“USS Johnston” : Une épave américaine de la Seconde Guerre mondiale retrouvée à 6 500 mètres de profondeur

Le destroyer USS Johnston repose au large des Philippines depuis le 25 octobre 1944. Soixante-dix ans après son naufrage, une équipe d’explorateurs américains a atteint son épave.

Un héros de guerre enfin retrouvé. L’épave de l’USS Johnston, navire de guerre américain coulé par les Japonais lors de la Seconde Guerre mondiale, a été atteinte par une expédition américaine à près de 6 500 mètres de profondeur au large des Philippines“La plongée la plus profonde jamais accomplie” pour retrouver une épave, rapporte le quotidien britannique The Times.

Repérée en 2019 par une autre équipe d’explorateurs, l’épave n’avait pas pu être étudiée faute de moyens techniques suffisants. “Le navire se trouvait à une profondeur trop importante pour que le submersible puisse l’atteindre et les restes trouvés n’avaient pas pu être identifiés”, explique le Times.

Plongée inédite

Fin mars, Victor Vescovo et Park Stephensons, deux retraités de la marine américaine, accompagnés par l’ingénieur Shane Eigler, sont parvenus à atteindre le navire à l’aide d’un submersible. Dimanche 4 avril, Vescovo a annoncé la découverte sur Twitter, non sans fierté : « Nous venons de réaliser la plongée la plus profonde de l’histoire afin de retrouver l’épave du destroyer ‘USS Johnston’. Nous avons localisé les deux tiers avant du navire, debout et intact, à une profondeur de 6 456 mètres. »

Les trois explorateurs ont ainsi pu filmer et photographier pour la première fois l’épave “restée inatteignable pendant soixante-dix ans au fond de la mer des Philippines”, raconte le quotidien britannique. Vescovo a partagé cette découverte

La proue, le pont, la section centrale du navire, deux tourelles et des emplacements de torpilles ont été retrouvés. Mieux encore, le numéro de coque “557” est resté parfaitement lisible et a permis de confirmer son identité.

Le destroyer de 115 mètres de long fait figure de héros de guerre outre-Atlantique. L’USS Johnston a coulé le 25 octobre 1994 lors de la bataille de Leyte Gulf, au large de l’île de Samar. La résistance héroïque du navire militaire, pourtant confronté à une armada japonaise largement supérieure, avait permis de sauver la vie de nombreux soldats américains. “L’un des plus grands actes de bravoure de l’histoire navale”, rapporte le Times. Seuls 141 des 327 membres d’équipage du navire avaient survécu.

Source/Courrier International

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *