Niono : Trois policiers et un civil morts dans des violences

La ville de Niono est sous forte tension après des vilolences qui ont opposé la population et les agents du Commissariat de Niono. A l’origine: la réclamation par la population du départ du Commissaire principal de Niono. Face au refus des autorités, elle a décidé d’utiliser la manière forte en prenant d’assaut leC, hier jeudi 19 septembre 2019. Bilan: quatre morts dont un civil, tué par balle.

Selon nos informations, cette tension trouve son origine depuis le mois d’août dernier, lors d’un contrôle opéré par les agents du Commissariat de police de Niono. Lors de ce contrôle, un agent de police a provoqué un accident. Le motocycliste qui avait refusé d’obtempérer s’en était alors tiré avec une cuisse fracturée.

Suite à cet incident, la population, puis le conseil communal Niono, avait réclamé le départ du Commissaire principal.

Face au refus des autorités de répondre à sa demande (le départ du commissaire principal), la population a décidé d’abord de marcher pour manifester son mécontentement. Avant de prendre d’assaut, ce jeudi 19 septembre 2019, le Commissariat de police qui avait pris des mesures.

La réplique des agents de police a commencé d’abord par l’utilisation de gaz lacrymogènes pour repousser l’assaut de la population qui répliquait par des jets de cailloux.

La situation s’est dégradée davantage lorsque les agents ont commencé à tirer à balles réelles, se voyant dépassés par la tournure des événements. La mort d’un civil a mis finalement le feu aux poudres. Conséquenvce: le saccage du Commissariat.

Selon des sources proches des manifestants, on dénombre trois policiers tués, dont le Commissaire principal, Tounkara. Les images atroces de l’assassinat de ces policiers qui circulent sur les réseaux sociaux continuent de choquer l’opinion.

L’arrivée des renforts sur place est annoncée depuis le soir du jeudi.

M.Dolo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *