Les putschistes : Du statut sauveur à celui de fossoyeur de la démocratie !

Qui aurait cru au lendemain du coup d’état que les hommes forts de Kati allaient faire objet d’autant de critiques aujourd’hui. Les militaires ont été plébiscités du  soutien du peuple par une frange de la population malienne.

Tout cela à cause de la contestation du régime par le Mouvement du 5 Juin (M5-RFP) et ses alliés qui avaient paralysé le pays. A côté des contestataires, il y avait des maliens qui jouaient à la neutralité et qui aspiraient à la quiétude pour la nation.

Les putschistes ont été salués par tous à cause de leur premier discours qui rassemblait de toutes les précautions de l’heure. La nation malienne a été trompée une fois de plus par ceux dont elle a assuré la formation. Oui! Tous ces jeunes officiers qui refusent aujourd’hui d’aller libérer les populations de Farabougou prises en otages par les djihadistes, oublient qu’ils ont été formés par cette même nation.

Les maliens, voulant un changement ont installé des fossoyeurs à la tête du pays. Des officiers qui ne connaissent même pas le fonctionnement de l’administration se voient hisser au sommet de l’État. Aujourd’hui, les maliens n’ont plus besoin de prendre la rue pour réclamer quelque chose car une transition est toujours une bonne occasion pour refonder la République.

Cela passe par des réformes au niveau de certaines Institutions. Mais depuis que nos militaires sont arrivés au pouvoir, rien ne bouge dans le pays. Ils se comportent de plus en plus en spécialistes en népotisme en positionnant leurs proches dans les postes juteux.

Alors que ces mêmes militaires cité parmi les raisons qui les ont poussés à écarter le Président IBK son népotisme que les Maliens interprètent non sans humour ” ma famille d’abord”.

Nos soit disant sauveurs du 18 août se montrent aujourd’hui comme des véritables fossoyeurs selon l’avis de plusieurs observateurs avertis.

La CEDEAO avait bien compris la stratégie des militaires dès le départ en imposant à notre pays un embargo, afin d’empêcher les militaires de s’éterniser au pouvoir. L’organisation sous régionale a été critiquée par certains maliens qui ne voyaient pas le comportement des putschistes.

C’est clair aujourd’hui que ces putschistes ne sont pas venus pour travailler et construire le pays, mais pour se remplir les poches. Pourquoi le Mali souffre tant à cause de ses propres fils.

On a l’impression que le président de la Transition n’est qu’un simple figurant, il semble ne rien contrôler, ni ne décide de rien. Tout un président honorifique, comme ce que le M5-RFP voulait faire du président IBK à l’époque.

Sinon, le premier travail des putschistes, c’était de s’attaquer à l’enquête sur les tueries des 10-11 et 12 dont on ne parle plus. La vie humaine est sacrée comme le stipule l’article premier de notre Constitution.

En tout cas, les putschistes, sils ne revoient par leur copie sont en train de décevoir le peuple malien aujourd’hui.

Seydou Diamoutené / 22 Septembre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *