Douanes : Saisie de 28 boulettes de cocaïne dans le ventre d’un passeur

LLes boulettes de cocaïne étaient dans l’estomac du nigérian quand les douaniers de la Brigade mobile d’intervention (BMI) le prenaient en filature vendredi après-midi. Interpellé à la rentrée de Bamako, en provenance de la Guinée voisine, Jude Ezeh, avait bourré son ventre de drogue pure depuis Conakry. La marchandise devrait être livrée au Nigeria.

Seulement, le commanditaire et son porteur n’ont pas compté sur la vigilance des douaniers maliens qui détenaient des informations sur ce transport hors du commun. Au bout de 72 heures, les capsules pourraient exploser dans son ventre. Et s’ensuit la mort. Jude Ezeh n’a que 48 heures à son compteur avant d’arriver à destination.

Le 26 juin, Journée internationale de lutte contre l’abus et le trafic illicite de drogues, est célébré dans le monde entier pour oeuvrer contre la consommation de ces produits nuisibles à la santé. Coïncidence, c’est en ce jour particulier que les services des douanes réalisent un grand coup en saisissant 500 grammes de cocaïne pure d’une valeur estimée à plus 50 millions de F cfa.

« Le test réalisé par les services techniques de la douane a révélé que l’intéressé transportait de la cocaïne pure », affirme un agent des services qui précise que le contrevenant est conscient de la gravité des faits qui lui sont reprochés. « Il voulait faire passer sa charge illicite de Conakry au Nigeria, en traversant le Mali » poursuit-il.

Pris la main dans le sac, ou boulettes dans l’estomac pour le cas précis, la « mule », une fois arrêtée avoue les faits, sentant sa vie menacée. Il est ensuite conduit dans les locaux de la BMI, à Faladjè où il évacuera les 28 boulettes de drogue.

Après la procédure douanière, le délinquant est conduit devant le procureur de la République qui scellera son sort lors d’un procès. Quant à sa charge, elle sera mise à la disposition de l’Office central des stupéfiants qui procèdera à sa destruction au moment venu.

M. TOURÉ / L’Essor

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *