Choguel chez Timbiné : Victoire du social Malien sur l’adversité politique !

Personne ne pouvait imaginer voir Choguel, 1er responsable politique du M5-RFP, mouvement à la base de la chute du régime IBK, aller rendre visite à Moussa Timbiné, l’ancien président de l’Assemblée nationale et l’un des plus proches du président déchu. Mais ç’a été fait le week-end dernier. Cette visite qui a surpris plus d’un n’est que la victoire des relations sociales au Mali sur l’adversité politique.


« L’adversité politique n’est pas synonyme de guerre ni de haine de l’un contre l’autre. La divergence politique est un combat d’idées. Elle ne doit pas briser nos relations sociales »,
 disait le président du MPR, Choguel Kokalla Maiga.

Ces propos, il les a mis en application le week-end dernier. Malgré qu’il est le premier responsable du mouvement qui a contribué à la chute du régime IBK, donc de l’ancien président de l’Assemblée nationale, Moussa Timbiné, le docteur en télécommunication a rendu visite à ce dernier après sa libération par le CNSP.

Le président des séances du M5-RFP estime que les relations sociales doivent primer sur l’adversité politique. Mais cette visite « salutaire » malgré l’adversité politique , Timbiné l’a fait en premier.

En tout cas, selon les propos de Choguel Kokalla Maiga. « C’est vrai.  Timbiné est un neveu. Ce sont les règles de notre société. En juillet 2020, au plus fort de la lutte du M5-RFP contre le régime de IBK, lorsque j’ai été arrêté, après ma libération, il était venu me saluer en famille », a rappelé l’ancien patron de l’AMRTP. Pour lui, l’adversité politique et les relations sociales ne doivent pas être confondues. « Quand on a des convictions (politiques, morales, éthiques, sociales, religieuses, etc), il faut les assumer, même si la météo politique du moment n’y est pas favorable, même sinon est incompris sur le moment », a écrit Choguel Kokalla Maiga sur sa page Facebook. À son entendement, le maintien des relations sociales malgré l’adversité politique est noble. « C’est cela aussi faire la politique dans le sens noble et humain du terme », a précisé le président du MPR.

Sur les réseaux sociaux, les internautes ont diversement apprécié cette visite de Choguel chez l’ancien président de l’Assemblée nationale. Pour certains, c’est de « l’hypocrisie » tandis que d’autres trouvent que c’est une action « salutaire » qui fait d’ailleurs la beauté du Mali.

Malgré tout, ces genres d’actions pourraient contribuer à réussir la vraie réconciliation nationale dont le Mali a besoin. Elles éviteraient la vengeance, la haine, même entre les deux clans opposés.

Il faut que Moussa Timbiné ait passé plus de 40 jours en détention à Kati avec d’autres personnalités civiles et militaires de l’ancien régime.

Boureima Guindo

Source: Le Pays

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *