Campagne cotonnière 2020-2021 : Le prix du coton revu en baisse et celui de l’engrais à la hausse !

En colère contre la baisse du prix du coton depuis quelques mois, les membres de la Confédération des sociétés Coopératives des Producteurs de Coton, les représentants des quatre syndicats de la filière coton (SYCOV, SYVAC, SYPAM, SPCK) ont eu un tête à tête avec le Premier ministre, Dr Boubou Cissé, en vue d’échanger sur la question.   

Au début de la rencontre, les producteurs ont fait savoir au Chef du gouvernement que les prix précédemment annoncés par la CMDT, sont intenables et non rentables. Et ont demandé au gouvernement des efforts supplémentaires.

Avant l’avis de la base, la délégation des producteurs de coton ont obtenu du gouvernement une légère augmentation du prix du coton graine qui passe de 215F CFA à 250F CFA le kilogramme contre 275 pour la campagne précédente, à l’issue de la rencontre. Déjà, des paysans jugent insignifiant ce prix car celui de l’engrais a augmenté de 11 000F CFA à 18 000F CFA le sac.

En effet, une source nous explique qu’au Mali, sans subvention, un sac d’engrais coûte 18 000F CFA. C’est le prix courant. Mais, avec la subvention, le prix baisse à 11 660F CFA. « Cette année, l’engrais n’est pas subventionné. Donc, même si le gouvernement à travers la CMDT achète le kilo du coton à 250F, on ne s’en sortira pas si nous devons acheter le sac d’engrais à 18 405F CFA », précise la même source.

Et de préciser aussi que la subvention à titre exceptionnel qui s’élève à la somme de 35 milliards de F CFA dont on parle n’est que l’incidence financière du bonus de 50F sur chaque kilogramme de coton produit et vendu à la CMDT. Ce bonus était de 10F CFA pour la campagne précédente. Pour la campagne agricole 2020-2021 aucun intrant agricole n’est subventionné.  

Vu l’importance de la rencontre, le Premier ministre, Dr Boubou Cissé, ministre de l’économie et des finance, s’exprimait en ces termes : « Aujourd’hui est un jour pas comme les autres ». Il a fait savoir aussi aux représentants des paysans que du fait de la maladie du Covid-19, les cours mondiaux du coton ont drastiquement chuté cette année.

Ce qui a amené le gouvernement à revoir à la baisse aussi le prix d’achat du coton malien aux producteurs à 250F contre 275 F CFA pour la campagne passée.

Adama DAO/ Le Tjikan

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *