BARKHANE : Première patrouille conjointe pour le GTD IPC et l’ULRI 5.

Barkhane - FAMa, mains dans les mains sur le théâtre des opérations

Après avoir terminé la période conjointe d’entraînement, le Sous Groupement tactique désert (GTD) du capitaine Marc a mené une mission de combat, avec une section de l’Unité légère de reconnaissance et d’intervention (ULRI) n°5 du capitaine Saïdou des Forces armées maliennes (FAMa). Ils ont ensuite mené ensemble une première reconnaissance dans la ville de Gossi. Les Groupes armés terroristes (GAT) exerçant une pression sur la population civile de cette région, les forces partenaires doivent aller à la rencontre des habitants quotidiennement pour assurer leur sécurité et ainsi renforcer les liens.

Dans la ville, la population est habituée à rencontrer les militaires dans les rues. Les enfants viennent à la rencontre des véhicules et des patrouilles à pied, signe d’une situation maîtrisée mais encore fragile. Lors de leurs déplacements, les militaires maliens et français sont au contact des passants et des commerçants pour échanger et tisser des liens. « Nous sortons exclusivement en appui de nos partenaires maliens. Nous sommes là pour accompagner les FAMa dans leurs missions et rassurer la population locale. Lorsqu’ils nous voient, ils paraissent soulagés. », explique le capitaine Marc.

Le commandant d’unité français travaille en étroite collaboration avec son homologue malien, le capitaine Saïdou, pour planifier et conduire les missions. Ce dernier est bien conscient des enjeux pour ses concitoyens : « Nous devons être constamment présents. C’est ainsi que nous les protégeons. Si nous ne le faisons pas, les GAT pourraient les menacer. Aux côtés de la Force Barkhane, nous apprenons beaucoup tactiquement. En parallèle, les Français bénéficient de notre connaissance du terrain et des capacités de traduction de nos hommes natifs de la région. ».

Cette mission d’accompagnement et de renforcement des capacités des forces armées partenaires est la première étape du retour à la gouvernance mais aussi un passage obligé afin que les FAMa puissent rassurer et maintenir la confiance des populations.

Conduite par les armées françaises, en partenariat avec les pays du G5 Sahel, l’opération BARKHANE a été lancée le 1er août 2014. Elle repose sur une approche stratégique fondée sur une logique de partenariat avec les principaux pays de la bande sahélo-saharienne (BSS) : Burkina Faso, Mali, Mauritanie, Niger et Tchad. Elle regroupe environ 5 100 militaires dont la mission consiste à lutter contre les groupes armés terroristes et à soutenir les forces armées des pays partenaires afin qu’elles puissent prendre en compte cette menace.

SourceÉtat-major des armées

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *